samedi 22 juin 2013

Beurre gourmand à l'@pimulse



Après une longue absence...
Loin des blogs et de la toile...
Loin de Paris...
Loin des copines surtout...

Lolitarose a finalement décidé de ressortir le tablier, de vider les placards de la cuisine et et d'activer la cuillère magique en l'honneur de proches retrouvailles avec les copines de tambouilles.

Pourtant on s'est e-mailer pour se dire "suis over hyper surbookée, alors on fait simple, pas de cadeau". 

Ben voui, on est bien d'accord qu'on est over-hyper tout ça, quoi ! mais n'empêche, à la seule idée de retrouver les copines de tambouille, tout d'un coup ça m'a démangé de me remettre aux chaudrons.

Sauf que... zut ! flûte et re-zut ! mais elle est où  cette fichue balance de précision ? allez, Loli t'énerve pas,  elle est forcément ...  Ben oui ! forcément ! ma pôv Loli, la balance elle est pas là puisque tu l'as laissée à la campagne avec la moitié des ingrédients d'ailleurs. 

Eh ! va bene ! c'est pas ça qui va arrêter super Loli, non ? Après des années de tambouille maison, on a la balance dans l'oeil. Quelques verres et cuillères doseurs et l'affaire est dans le sac.

Côté ingrédients et formules, c'est du 100 % Lolitarose. Pour ce beurre que je voulais onctueux, doux, glissant et très hydratant pour réparer les pieds mis à mal par les tongues... 

-Heu ... Loli, tu déconnes là ! t'as bien vu que les copines sous la tour Eiffel elles ont encore les bottes et si elles font pas gaffe c'est engelures assurées !

-Bon, mouais, OK... j'arrête de faire bisquer les copines avec mes 30° à l'ombr...

-Loli !!! suffit maintenant ! 

-Bon, j'arrête ! et promis maintenant je ne vous parle plus que de mon beurre gourmand pour pieds .... stressés.

Y a quoi alors dans ce beurre ?

Pour commencer, je vous annonce le grand retour de mon émulsifiant chouchou : l'@pimulse, le vrai, le parfumé, celui que c'est-Loli-qui-l'a-fait avec amouuur. Et parcequ'il le vaut bien et les pieds des copines aussi, je l'ai marié au gélisucre, un ester de sucre tout doux qu'on peut travailler tout seul ou en co-émulsifiant, comme ici, à froid comme à chaud et qui laisse un film léger et ultradoux sur la peau. Je l'ai longtemps boudé, et pourtant une de mes plus belles réussites cosmétiques était un sérum visage absolument merveilleux réalisé justement avec le gélisucre. 

Côté huiles, un mélange spécialement conçu pour les zones un peu déssechées : noix du Brézil de chez Aroma Zome que j'ai découvert il y a relativement peu et dont je suis tombée en amour ; huile de sapote, épaisse, orangée et à l'odeur incomparable d'amande amère - il faut y penser quand on en introduit dans une formule, car c'est une odeur très pregnante et qui ne se marie pas avec tout ; huile de sésame, douce et émolliente, coco trèès parfumée qui se marie du coup très bien avec celle de sapote et enfin un peu de propanédiol, qu'on peut remplacer par du coco fractionné ou de l'isopropyl palmitate, pour la finesse et le glissant. Ah ! j'oubliais un autre incontournable dont je suis raide dingue : le beurre de nilotica qui se marie merveilleusement avec ces huiles à la fois riches et sèches.

Allez, je vous donne la formule qui, faute de balance, est en volume (ml)

Eau

50 eau de source
1 amigel (Zinette)

Huiles

10 noix du brézil (AZ)
10 sapote (AZ)
5 sésame (AZ)
5 coco (AZ)
5 propanediol caprylate
1.25 nilotica rajouté à froid
Vitamine E (dosée à l'oeil)

Emulsifiant

10 @pimulse (fait by Loli)
1.25 gélisucre (AZ)
3.75 cétyl palmitate (Zinette)
5 alcool cétylique (AZ)

A froid
Lauroyl lysine
Conservateur

Parfum : pas facile d'accomoder l'huile de sapote à la très forte odeur d'amande amère, même si elle apportait cette touche gourmande que je souhaitais pour ce beurre. Je suis restée sur ce même registre un peu culinaire et j'ai opté pour une série d'absolues absolutely fabulous : vanille, cacao (les deux de chez Ananda USA), fève tonka et benjoin. Pour rester dans quelque chose de malgré tout féminin et pétillant, j'ai complété d'HE de petit grain bigaradier (Hevea) et d'orange (non photosensibilisante).  

Mah ! je ne vais pas jouer les fausses modestes, là ! mais je vous le dis en toute sincérité : ce beurre est une tuerie !!! 

Personnellement je le réserve aux pieds car il est riche - et pour moi pas adapté aux températures locales - mais pour les peaux sèches ou qui tiraillent, il ira parfaitement comme beurre corporel ou encore pour les mains. Il glisse tout seul, ne laisse pas de trace blanche (normal avec l'@pimulse)et laisse la peau souple et douce. 

Et puis, il faut l'avouer, la formule est simplissime tant dans sa composition que pour la réalisation :
eau + gomme au choix : j'ai choisi l'amigel pour sa douceur particulière mais d'autres feront aussi bien l'affaire
huiles au choix en prenant soin d'équilibrer entre huiles fluides et huiles plus fermes pour la consistance beurrée
l'@pimulse, inutile d'en reparler : c'est simple à fabriquer (un savon de cire d'abeille) et simple à utiliser

Bref à vous de jouer pour des variantes plus personnelles.

Et puis, c'est promis je reviens vite papoter avec vous à mon retour de Paris !

Ciao a tutti !!!